MRAC

14 novembre 2015, 15h

Rencontre avec l'artiste Valérie du Chéné et l'historienne Arlette Farge

Entrée libre

Le samedi 14 novembre 2015 à 15h, le Musée régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon à Sérignan invite le public à rencontrer et échanger avec l’artiste Valérie du Chéné et l’historienne Arlette Farge autour du livre En mains propres.
Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre du projet de l’artiste, intitulé À yeux ouverts, les oreilles n’ont pas de paupières, qui s’est déroulé au centre pénitentiaire de Béziers en 2014 et 2015 dans le cadre du programme "Culture-Justice" et de la convention de partenariat culturel signée en 2013 entre la Région Languedoc-Roussillon, le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de l’Hérault à Montpellier, la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires à Toulouse, le centre pénitentiaire de Béziers et la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Languedoc-Roussillon à Montpellier.

À noter également que dans le cadre de ce partenariat, neuf personnes détenues ont bénéficié de permissions de sortie de la part du juge d’application des peines, pour découvrir le 9 septembre dernier le Mrac et ses expositions.
L’ouvrage En mains propres est édité aux éditions Villa Saint Clair à Sète, en partenariat avec le Mrac, la DRAC L-R, le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de l’Hérault et l’institut supérieur des arts de Toulouse.

Après une formation construite au carrefour de l’art (École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Paris) et de l’urbanisme (École Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art, Olivier de Serres, Paris), Valérie du Chéné a développé son travail de couleur et de volume autour de la rencontre et de la confrontation avec l’autre, de l’espace et de sa représentation fondée sur les notions d’image et de lieu.

Arlette Farge est une historienne française spécialisée dans l’étude du XVIIIe siècle, directrice de recherche au CNRS et enseignante à l’EHESS. Elle est spécialisée dans l’étude des archives judiciaires et poursuit des recherches sur la criminalité parisienne au XVIIIe siècle. Elle est également co-animatrice de l’émission « Les Lundis de l’Histoire » sur France Culture et travaille, avec son équipe de recherche, sur les thèmes des identités populaires au XVIIIe siècle, des relations hommes-femmes et de l’écriture de l’histoire.

Visuel: LUC, MICH-MICH, BOTH, TONICO, GIOVANNI, VDC, 2015. Toupies polychromes. Acrylique sur bois, diamètre 10 cm. Copyright Christine Sibran.

logos
Mentions légales
Plan du site

Actualités

2015, La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées