MRAC

Jean-Jacques Rullier

Né(e) en 1962
à Bourg-Saint-Maurice
Vit et travaille à Paris

Jean-Jacques Rullier développe de façon méthodique et systématique un véritable travail d'encyclopédiste, de « recensement du dérisoire ». Le dessin lui permet d'inventorier, de classer, de décrire et de mémoriser. Il travaille par série, par collection, traçant aussi bien des plans d'espaces de promenade, d'églises, d'intérieurs domestiques, dessinant ses rêves et ses visions. Il dessine en couleur d'un trait précis et minutieux, captant ainsi tout le charme et l'humour de la poésie du banal et du quotidien.
Il développe un travail qui débute par une sorte de ré-apprentissage et qui se poursuit par une exploration. En d’autres termes, il commence à collecter des objets ordinaires pour les inventorier ensuite. En ce sens, son but est de retranscrire le plus justement possible la vision des éléments les plus ordinaires. À Sérignan, il présente les Promenades japonaises et israéliennes. L’ensemble des dessins sont en réalité la finalité de tout un processus comparable à une cartographie de ses voyages. L’artiste redessine la vie de tous les jours et le monde observé au cours de ses déplacements. Ainsi, il nous amène à voir ou à re-voir différemment.
Si sa réflexion garde le dessin comme restitution principale, c’est pour l’élargir à divers objectifs : retrouver l’émotion première des découvertes de l’enfance, explorer les pratiques d’autres cultures, étudier les comportements humains, tisser des liens et voyager dans l’imaginaire.

Haut de page
logos
Mentions légales
Plan du site

Actualités

2015, La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées